Venez de découvrir ce site?

Pourquoi “Le Travail”?

Pour comprendre pourquoi nous appelons cette pratique le Travail, jetez un coup d’œil sur cette vidéo :
Gurdjieff Downwards Arrow

Niveaux d’attention

Le niveau de notre attention varie au cours d’une journée. La plupart de nos tâches quotidiennes – telles que s’habiller, manger, rencontrer ses amis et sa famille – ne requièrent qu’une attention minimale. Certaines tâches – telles que lire un livre, écrire un e-mail ou participer à un entretien d’embauche – requièrent davantage d’attention.

Nous pouvons accomplir les actions de la première catégorie tout en faisant autre chose : s’habiller tout en parlant au téléphone, manger tout en bavardant avec des amis, ou prêter attention à ses collègues tout en envoyant ou en recevant des SMS. Cependant, nous ne pouvons pas accomplir en même temps des tâches qui exigent de l’attention et d’autres tâches, sans compromettre leur exécution. On ne peut pas lire un livre tout en parlant au téléphone, rédiger un e-mail tout en bavardant avec des amis, ou participer à un entretien d’embauche tout en tapant un texto.

Nous fonctionnons selon différents
niveaux d’attention

Attention et volonté

Notre attention est soumise à notre volonté. Si nous le voulons, nous pouvons accomplir n’importe quelle tâche avec plus d’attention. Nous pouvons faire attention à notre habillement, avoir la sensation du tissu de nos vêtements, assortir la couleur de notre chemise à notre pantalon et à nos chaussures, etc. Nous pouvons dîner de façon intentionnelle, en goûtant chaque bouchée, chaque gorgée, etc.

Mais nous n’avons pas besoin d’être expert dans un domaine quelconque pour vérifier que nous pouvons apporter plus ou moins d’attention à l’action la plus simple, ce qui démontre que :

Notre attention est soumise à notre volonté

S’habiller sans y faire attention ne réclame aucun effort ; s’habiller de façon intentionnelle réclame un effort. Manger sans y faire attention ne réclame aucun effort ; goûter la nourriture réclame un effort. Diriger son attention au moyen de la volonté réclame un effort. Cela explique pourquoi Gurdjieff appela ses méthodes de développement de soi « Le Travail ».

La conscience (de quelque chose) et la Conscience

Gurdjieff-ThumbnailGurdjieff-Peter Ouspensky ThumbnailLe contrôle de l’attention n’est pas l’objectif du Travail ; ce n’est qu’un moyen par lequel on devient conscient. Peu d’enseignements font une distinction entre la conscience et l’attention, et c’est en cela que la Quatrième Voie diffère de la plupart des autres systèmes. Le Travail ne consiste pas seulement à être attentif ; il s’agit de devenir conscient, et la conscience est conscience de soi. Georges Gurdjieff appelait cet état « rappel de soi ». P. Ouspensky l’appelait « attention divisée ». Depuis quelque temps, il est communément désigné par l’expression « être présent ». Nous pouvons l’appeler comme nous voudrons, mais sans la distinction entre l’attention (la conscience de quelque chose) et la conscience, nos efforts pour être conscient ne peuvent donner que des résultats partiels.

J’ai invité des auteurs de différents âges, de différentes cultures et de différents parcours, à nous faire partager leurs succès et leurs échecs dans leurs efforts pour être conscients. Le site ggurdjieff.com est fondé sur leurs articles. S’abonner pour recevoir nos articles par email.

“Les voici… ceux-là seuls qui ont
un seul but — être capable d’être.”
– Georges Gurdjieff