Gurdjieff avant l’ensablement

Gurdjieff-sand-footsteps
George Gurdjieff était un mystique qui sut redonner vie à l’ancienne sagesse au cours du dix-neuvième et du vingtième siècle. Vivant à la charnière de deux époques, il put capter les derniers vestiges du monde préindustriel et transmettre l’héritage de ce monde-là dans une époque où la mythologie et la symbolique avaient presque disparu.

Dans sa jeunesse, Gurdjieff sentit qu’il devait exister une connaissance apprenant à l’homme à se transcender et qu’une telle connaissance ne pouvait être obtenue que par des efforts spéciaux. Il se mit à la recherche d’enseignements anciens, organisant des expéditions dans des endroits exotiques. Il finit par rencontrer une confrérie secrète. Tout ce que nous savons de ses années d’apprentissage est autobiographique, l’auteur ayant délibérément enveloppé son récit dans un climat mystique. Quoi qu’il en soit, lorsque Gurdjieff fit son apparition en Russie en 1910, il possédait sans aucun doute, un exceptionnel système de développement de soi.

L’Egypte d’avant les sables, selon Gurdjieff

Gurdjieff prétendait avoir trouvé, au cours de ses expéditions, une carte de l’Egypte d’avant la désertification. Cette prétendue carte prouvait qu’une civilisation avait existé avant ‘l’Egypte de la période dynastique’, une culture préhistorique avancée, responsable de la sagesse ultérieure de l’humanité. A cette époque, le sable n’avait pas encore transformé le nord de l’Afrique en ce que nous appelons le désert du Sahara, et ce continent était l’endroit le plus prospère et le plus civilisé de la terre. L’homme était plus proche de la terre, des Cieux et, surtout, plus proche de lui-même.

Les affirmations de George Gurdjieff – concernant des confréries secrètes et des cartes perdues – lui donnèrent une réputation de mystique contestable, possédant beaucoup de connaissances, mais ayant tendance à l’exagération, profond mais extravagant. Quoi qu’il en soit, sur ce site, nous considérons que l’authenticité de ses histoires a peu d’importance. Qu’il ait réellement trouvé une carte ancienne ou qu’il s’agisse d’une fable inventée de toutes pièces pour obliger ses étudiants à penser par eux-mêmes, plutôt que de tout croire aveuglément, nous prenons ‘l’Egypte d’avant les sables’ dont parle Gurdjieff pour une métaphore, une parabole – une notion.

Gurdjieff et l’ensablement

Avec le temps, la sagesse finit toujours par être enterrée dans le sable, enfouie dans la jungle ou engloutie dans les flots. Encore et toujours, le temps corrompt le meilleur des enseignements de l’homme, qui sont alors déformés en dogme ou utilisés à des fins politiques sous forme de religion. C’est pourquoi nous prenons cette ‘Egypte d’avant les sables’, présentée par Gurdjieff, pour une métaphore signifiant la sagesse originelle d’avant sa déformation, l’enseignement antérieur à la religion, le mythe qui précède le dogme. Telles sont les pierres précieuses qu’il avait découvertes et mises à la disposition d’une époque nouvelle.

A chaque époque, tout comme les vents caressant les dunes du désert, le temps recouvre les traces des générations précédentes, il les rend floues. Chaque époque est ainsi forcée de fouiller de nouveau pour retrouver ce que ses ancêtres avaient tenté de laisser en héritage. Les voyages d’exploration de Gurdjieff furent précisément des fouilles de ce type. Il exhuma l’ancienne sagesse présente dans les mythes et les rituels et la traduisit dans le langage scientifique de l’âge industriel. Il savait qu’un maître de sagesse devait se faire archéologue ; chaque époque n’a pas besoin de réinventer la roue, mais elle doit de nouveau la découvrir.

Exhumation de Gurdjieff

Une centaine d’années plus tard, l’héritage de Gurdjieff est en train de disparaître rapidement sous les sables, de sorte qu’il exige de nouvelles fouilles. La vitalité de son enseignement se recouvre de fraîches couches de poussière du désert. Un autre âge a commencé depuis son époque : l’âge des ordinateurs et de l’Internet. Les sources de Gurdjieff sont détruites et inaccessibles, mais leur esprit demeure accessible ; l’esprit de l’ancienne sagesse perdure, aussi vivant qu’à n’importe quelle époque, frayant son chemin d’une génération à l’autre.

Ce site offre une carte, une vision de ‘Gurdjieff avant son ensablement’, après qu’aient été retirées quelques couches de poussière déposées sur les origines de son enseignement. Nous publierons régulièrement des courriers portant sur les anciennes traditions qui initièrent Gurdjieff – ainsi que des commentaires de Gurdjieff à ce sujet – et nous présenterons cet enseignement inestimable en employant des mots d’aujourd’hui.